REPORTAGE

Yalo Urban Boutique Hotel
Tine Bral

Le Yalo Urban Hotel Gand sera ‘super cool’

Voici quatre ans, le promoteur Urban Link acquit un complexe de bureaux et de commerces, vide depuis près de dix ans, au cœur du Kuip, à Gand.

Joris Van Duffel, CEO de l’entreprise:  « Nous avons acheté le bâtiment avec l’intention d’y construire des appartements, mais cela s’est avéré impossible du point de vue de la construction. L’alternative était de transformer le complexe situé entre la Vlaanderenstraat et la Brabantdam en hôtel. A présent un chantier, celui-ci devrait ouvrir ses portes cet automne.

Le lobby ainsi qu’un restaurant très démocratique constitueront le premier étage. Pour le rez-de-chaussée, composé d’un atrium entouré de petites boutiques, plusieurs détaillants se sont déjà manifestés. Lorsque nous avons également pu acheter le terrain à l’emplacement de l’ancien centre commercial De Braempoort, nous avons décidé de transformer l’ensemble du complexe en un nouveau ‘hotspot’, tant pour les clients de l’hôtel que pour les Gantois. »

de gauche à droite : Paul Suy, Sam D’Huyvetter, Joris Van Duffel

© photo : Marc-Pieter Devos

Vu que l’exploitation d’un hôtel n’était pas à proprement parler le ‘core business’ d’Urban Link, Joris Van Duffel à chercher du renfort. Pour l’hôtel, il l’a trouvé en Paul Suy, qui a notamment acquis ses galons à l’hôtel Marriott de Gand, mais qui a également sillonné la route des hôtels internationaux. Il sera responsable des tenants et aboutissants de la section hôtelière comptant 92 chambres, réparties en trois catégories : urbaine, vintage et suites.

Troisième homme de l’histoire, Sam D’Huyvetter, chef et entrepreneur. Il débuta sa carrière aux fourneaux du restaurant Hof van Cleve et est aujourd’hui la force motrice de Kitchen Story et Bar Bask notamment. Sam : « En achetant le rez-de-chaussée, l’hôtel a soudainement gagné quelque 800 mètres carrés. L’intention est de transformer cet espace en un lieu destiné non seulement aux clients de l’hôtel, mais également à tous les Gantois. Sous le nouveau dôme de verre, le lieu abritera outre un restaurant, également un bar à cocktails, un espace pour le co-working, des salles de réunion, des ‘diningrooms’ privées pour 20 personnes, un bar à vins, un bar à cigares… Au centre de l’atrium, le DJ gantois Maxim Lany aura sa place réservée les jeudi, vendredi et samedi soirs. Notre objectif est de créer une ‘atmosphère cosmopolite’ où il y a toujours quelque chose à vivre, un lieu de rencontre pour les clients de l’hôtel et les habitants de la région. Et n’oublions pas notre ‘rooftop’ d’été situé au sixième étage. Tout le monde y sera le bienvenu pour profiter de petits en-cas et de boissons et, bien sûr, de la vue à couper le souffle sur la superbe ville de Gand. L’atmosphère y sera : funky, jeune et amusante.’

Et j’ai presqu’envie d’ajouter qu’elle sera ‘vree wijs’ (locution gantoise signifiant ‘super chouette’, ‘super cool’, ‘trop bien’).  Avec Yalo, la ville de Gand sera non seulement plus riche d’un hôtel, mais également, espérons-le, d’un endroit qui sera animé et vibrant. Et si vous vous demandez d’où vient le nom Yalo ? Seuls les Gantois connaissent la réponse.

Yalo Urban Boutique Hotel
Brabantdam 33,
9000 Gent

Video
Share

Your name

Your e-mail

Name receiver

E-mail address receiver

Your message

Send

Share

E-mail

Facebook

Twitter

Google+

LinkedIn

Contact

Send

Sign up
E-card

Your name

Your e-mail address

Name receiver

E-mail address receiver

Your message

Send

1